Fundación Joaquín Díaz

Presentación internacional






La fondation Joaquín Díaz créé en 1985 est le fruit d'un accord entre la "Diputación" de Valladolid (Conseil Général) et le folkloriste Joaquín Díaz, aux termes duquel celui-ci s´engageait à céder ses collections (gravures de costumes, livrets de colportage, bibliothèque, phonothèque et instruments) en vue de les exposer dans la demeure du XVIII siècle que l'Institution Provinciale possède à Urueña. Le siège définitif fut inauguré en mars 1991 et accueille depuis lors avec une attention toute particulière les chercheurs, les amateurs ou les simples curieux qui viennent admirer les salles de Musée.

Bibliothèque et Phonothèque

La Bibliothèque, spécialisée dans la tradition orale (chansonniers, "Romanceros", contes, légendes, proverbes, dictons, devinettes, calembours, littérature populaire, etc.) réunit également des œuvres sur l'artisanat, les métiers, la chalcographie, le costume, le théâtre populaire, les instruments, les danses, les jeux, l'agriculture, l'ethnographie, l'architecture, les histoires locales, etc. Il existe un catalogue publié en collaboration avec la Fondation Juan March de Madrid (plus de 25 000 livres).
La Phonothèque et la Vidéothèque renferment des enregistrements effectués sur le terrain, essentiellement à Valladolid et dans les provinces de Castille et León, auxquels il faut ajouter environ 1 500 disques de folklore du monde entier.

Musée Instrumental

Il s'agit de la collection la plus vaste et la plus complète d'instruments de musique traditionnels de Castille et León, constituée de trois cents pièces cédées ou données par des collectionneurs.
Cette collection est présentée selon la distinction classique entre les quatre familles d'instruments (aérophones, idiophones, cordophones et membranophones). Elle est complétée par une vidéo montrant diverses interprétations d'instrumentistes traditionnels, dont certains sont aujourd'hui décédés.

Pliegos de cordel (livrets de colportage)

Cette collection regroupe quelques deux cents chansons, romances et documents, essentiellement des XIX et XX siècles, sélectionnés parmi les cinq mille et quelques spécimens que possède la bibliothèque et disposés sur onze panneaux selon les thèmes les plus fréquents: aventures, crimes, religion et superstition, faits divers, etc. Ces livrets, imprimés dans des ateliers typographiques de tout le pays ("El Abanico", "Universal", "Rodas", "Norte", "Santarén", etc.) étaient diffusés par des chanteurs aveugles, des marchands ambulants et des colporteurs.

Gravures de costumes

Plus d'une centaine de gravures ont été sélectionnées parmi toutes les reproductions (environ cinq cents) conservées au Centre. Elles représentent des hommes et des femmes des neuf provinces de Castille et León, revêtus de vêtements de travail ou de costumes de fête. Elles sont tirées de récits de voyages, de collections d'estampes et de publications artistiques imprimées en Espagne, en France, en Angleterre, en Allemagne et en Italie au cours des trois siècles derniers.






Fundación Joaquín Díaz

Presentación internacional